Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 06:21

              

Las Acequias de Mendoza

             

               Ici à Mendoza, dans toute la ville, de chaque côté de toutes les rue, on trouve des canaux partiellement recouverts. Assez creux quand même, deux à trois pieds de profond.

23 fév 2014 23 fév 2014-004 23 fév 2014-001

               À première vue, on est un peu étonné de voir tout ces trous qui bordent toutes les rues, de deux côté. Du point de vue sécurité, nous sommes devant une situation qui devrait engendrer de poursuites judiciaires constantes. Perso, j'aurais une petite crainte de conduire une auto, surtout après la tombée de la nuit. La pensée de me stationner me fout la frousse. La bicyclette ou la moto deviennent une activité au haut risque. Même pousser un carrosse avec un bébé devient un exercice de concentration.

23 fév 2014-009 23 fév 2014-006 23 fév 2014-005

 

23 fév 2014-010               Mais la réalité est que, selon notre guide Jorge, pas de acequias, pas de Mendoza. Car voyez vous, toute la région est semi désertique. Les trois province de San Juan, Mendoza et San Luis bénéficient d'un climat sec et aride. Pratiquement pas de végétation. Un désert. Sauf que ces canaux sont là pour amener l'eau à la ville. L'eau, et il y en a beaucoup, vient des montagnes.

               Et si on remarque bien les photos, les arbres poussent dans ces acequias. Si l'on coupe l'eau aux acequias, les arbres vont sécher et éventuelement, mourir. Jorge est vraiment fier de sa ville et mais les Cuyanas (les habitants de Mendoza) n'ont pas inventé les acequias. Les indiens Huarpes utilisaient les acequias bien avant la venue des Espagnols. Depuis la période précolombienne. Ces mêmes acequias sont responsables des bonnes récoltes des vignobles de toute la région.

 

 

commentaires

Rechercher

La Mission du Blog

                

Mission du blog

              

             La mission du blog est d’informer notre famille et nos amis de nos mouvements et de les rassurer au sujet de notre santé.

 

             Où nous sommes maintenant, où nous serons demain, où nous pensons être la semaine prochaine et nos projets pour le mois suivant. Quand serons nous de retour ? ( date et location).

 

              Ce que nous faisons aujourd’hui et ce que nous ferons demain. Tous les détails pertinents de notre location et de nos activités.

 

              Mais avec le temps, la mission se métamorphose. Ce blog devient une illustration de notre retraite, un scrapbook (voir Wikipedia) de nos voyages pour mes vieux jours. Ainsi, je pourrais revivre ces aventures en tout comfort.