Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 06:27

             

Dollar Blue

               

14-octobre-2013-1s.jpg              Les argentins ne peuvent pas échanger leurs pesos contre des devises étrangères, en particulier des dollars américains, à leur guise. En effet, les restrictions imposées par le gouvernement de Cristina Kirchner rendent l'accès au dollar impossible: l'achat de devises à des fins touristiques est pratiquement impossible tandis que les achats effectués à l'étranger ou via des sites internet étrangers par carte de crédit sont à présent sujets à une taxe additionnelle de 20%. Plus restreignant encore, l'achat de dollars destinés à l'épargne est à présent interdit, tandis que les transactions vers des comptes à l'étranger sont totalement impossibles.    

              Cette mesure revient tout simplement à empêcher les argentins d'épargner.

En effet, épargner en dollars américains est une vieille habitude dans un pays qui a fréquemment connu des niveaux d'inflation totalement incontrôlables (allant jusqu'à atteindre les +5000% dans les années 80) ainsi que des dévaluations drastiques (la dernière, de 75%, ayant eu lieu suite a la crise de 2002). Les Argentins n'ont aucune confiance en leur monnaie nationale. 

 20 octobre 2013 3

 
              Depuis 2007, l'inflation -non officielle- est estimée à environ 25% par an en moyenne, et ne semble montrer aucun signal de ralentissement, bien au contraire. Face à ce constat, les argentins ont ainsi rapidement retrouvé leur reflexe consistant à acquérir des dollars. De cette manière, ils cherchent à se protéger contre la perte de valeur de leur monnaie bien sûr mais également contre une éventuelle confiscation de leur épargne par le gouvernement, tel que ça avait été le cas en 2002 lorsque le défaut sur la dette argentine s'était non seulement accompagné d'une dévaluation spectaculaire du peso, mais également du passage obligatoire des comptes bancaires en dollars à des comptes en pesos, et ce au nouveau taux de change en vigueur, c'est à dire au quart de leur valeur initiale.     

              La demande toujours plus urgente de dollars de la part des particuliers et des entreprises argentins, d'une part, et les restrictions de plus en plus sévères imposées par le gouvernement pour les y en empêcher, de l'autre, ont ainsi naturellement débouché sur le développement rapide d'un marché parallèle de devises aussi communément appelé ''marché noir''.22 octobre 2013 3

              Il est possible d'acquérir des dollars de manière illégale à travers des traders (communément appelés les "arbolitos", les arbustes) réalisant les opérations à domicile ou dans des "cuevas" (caves). Le marché du dollar "blue" s'est développé rapidement et aujourd'hui à peu près n'importe qui peut suivre l'évolution jour par jour du taux de change du dollar et de l'euro "blue" grâce à des sites officiels, notamment ceux des principaux medias du pays, ou avoir accès à un "arbolito" afin de réaliser des opérations de change, qu'il s'agisse de sommes dérisoires ou de plusieurs centaines de milliers de dollars. 

              C'est ainsi qu'aujourd'hui, les maisons de change ''officielle'' offrent 5.75 pesos argentins pour un dollard alors que n'importe quel touriste peut le changer pour 9.40 pesos argentins. Pire encore, si un touriste ne dépense pas ses pesos, il devra les changer pour des dollars au taux du marché noir, les maisons de change officielle les acceptent pas car c'est illégal.

 

27-octobre-2013-3.jpgMise à jour

Note: Aujourd'hui, le 10 octobre 2013, le dollar blue s'échange pour 9.85 pesos argentin.

Note: Aujourd'hui, le 22 octobre 2013, le dollar blue s'échange pour 10.10 pesos argentin.

commentaires

Rechercher

La Mission du Blog

                

Mission du blog

              

             La mission du blog est d’informer notre famille et nos amis de nos mouvements et de les rassurer au sujet de notre santé.

 

             Où nous sommes maintenant, où nous serons demain, où nous pensons être la semaine prochaine et nos projets pour le mois suivant. Quand serons nous de retour ? ( date et location).

 

              Ce que nous faisons aujourd’hui et ce que nous ferons demain. Tous les détails pertinents de notre location et de nos activités.

 

              Mais avec le temps, la mission se métamorphose. Ce blog devient une illustration de notre retraite, un scrapbook (voir Wikipedia) de nos voyages pour mes vieux jours. Ainsi, je pourrais revivre ces aventures en tout comfort.